dimanche 18 juin 2017

Noirs Démons, de Suzanne Wright


J'ai gagné ce livre à un des jeux concours organisés par Milady, il y a quelques jours..., quelques semaines ?... quelques mois ?😳😳😳

Bref, la couverture était d'une élégante sensualité ; j'avais déjà le tome 1 de la Meute du Phoenix dans ma PAL : JE ME SUIS DONC LANCEE.😁

Tout commence dans la Cité souterraine, qui se trouve sous la ville de Las Vegas. C'est là que le peuple des démons laisse libre cours à la satisfaction de ses désirs, de jeux, de sexe et de sang. C'est là aussi qu'ils s'autorisent à dévoiler le vrai visage qu'ils cachent quand ils sont en haut. 

Alors que sa cousine est tombée dans une embuscade et qu'elle ne peut assurer le combat qu'elle devait faire dans l'arène, Harper décide de prendre sa place et de la venger. La petite démone fait sensation auprès du public : il faut dire qu'elle cache bien son jeu... Mais pas qu'auprès du public, car elle attire également l'attention de Knox Thorne, le grand magnat de la Cité souterraine, un démon très puissant, qui cache sa véritable identité et qui est particulièrement craint des autres démons. 

La fougue et l'imprévisibilité de Harper sort le démon blasé de sa torpeur. Il demande donc à faire sa rencontre. 

Et c'est là qu'ils se rendent compte qu'ils sont des alter-ego, c'est-à-dire des démons faits l'un pour l'autre, susceptibles d'apaiser et de mieux maîtriser leurs démons intérieurs. 

Cette situation n'est pas sans problème : Knox n'a jamais ressenti le besoin d'avoir un alter-ego tant il est un maniaque du contrôle ; Harper, quant à elle, est une jeune femme indépendante, qui redoute bien trop d'être rejetée pour se lier à qui que ce soit.

Mais la nature a décidé pour eux et ce ne sera finalement certainement pas pour leur déplaire...

Je vais être franche. Mon résumé donne envie, je le sais ; je l'ai écrit. (Oui, mes chevilles vont bien. Si elles gonflent, c'est uniquement à cause de la chaleur.😇) D'ailleurs, j'ai apprécié certains aspects de l'histoire. Par exemple, la Cité souterraine m'intrigue au plus haut point. J'ai trouvé l'idée excellente et je trouve qu'elle a du potentiel. Par ailleurs, les querelles politiques, entre clans, sont sources d'un certain nombre de rebondissements. Enfin, le personnage de Harper est plutôt attachant : son histoire familiale n'est pas facile, mais elle a su se construire malgré tout. Elle semble également cacher quelques pouvoirs qui pourraient nous surprendre. La famille des elfes, dans laquelle elle a été élevée, est assez farfelue pour qu'on l'apprécie également. Je suis moins fan de Knox, dont je n'apprécie pas particulièrement le constant besoin de domination (même s'il est nécessaire, compte-tenu de sa nature) ni ses discours répétitifs et bien vite lassants, sur la possession. Vous verrez, si vous lisez le livre... (Je vous l'aurez bien dit, na !)

Mais voilà, patatras ! L'intrigue est bien trop axée sur l'histoire d'amour et sur les scènes de sexe, qui ponctuent avec une régularité d'horloge l'intrigue du livre. C'est à se demander, même, comment l'auteur parvient à varier les scénarios, si véritablement elle les varie. Vous me direz : t'avais qu'à lire la 4e de couverture, Nunuche ! Il y avait les petites icônes correspondant à ce type d'intrigue, la romance paranormale : une petite bouche sexy et un petit coeur pour l'intrigue amoureuse. JE SAIS !! 😝 J'ai essayé et voilà, ce n'est pas mon truc, c'est tout. Je l'ai d'ailleurs découvert avec ce roman : ce qu'il me faut, c'est une véritable intrigue paranormale, avec un univers fouillé, pas un univers prétexte, une enquête, de l'action et une intrigue amoureuse, par petites touches impressionnistes (Pardon, Monet !🙊). 

Dans Noirs démons, tout ce que j'ai apprécié n'est pas assez développé à mon goût et ce que j'apprécie moins l'est beaucoup trop, au point même que j'ai eu l'impression de me retrouver à lire un long fantasme qui tournait en boucle.
Voili voilou pour moi ! Je m'arrête là. Les lectrices de romance corsée, quant à elles, apprécieront certainement le travail de Suzanne Wright avec cette nouvelle saga.

Aucun commentaire: