mardi 23 août 2016

Tag - Tous à poils !

Ayant été taguée par Plume de soie, je me lance : A poils !!!!!

Le principe du tag est simple. Pour chaque animal de compagnie qui suivra, il s’agira de trouver un livre qui correspond au caractère de l’animal en question.

LE CHIEN

Ah, le chien ! Meilleur ami de l’homme, fidèle, qui vous suit partout et qui, souvent, garde à jamais une place dans votre cœur ! Quel est pour vous ce livre qui vous suivra toute votre vie ? Ce livre fétiche, celui que vous emmèneriez sur une île déserte si on vous laissait le choix d’en emporter un seul ?

Quoi ????? UN SEUL LIVRE ???? Pas une série, une saga ???? Y a une bonne réponse, genre la Bible ????
Plus sérieusement, je pense que ce pourrait être l’île mystérieuse de Jules Verne. J’ai lu ce livre quand j’étais au collège. Cela m’a pris quelques jours seulement et je ne l’ai pas lâché avant de l’avoir terminé. Les tomes que j’ai à la maison sont somptueux, offerts par ma Grand-tante, qui m’a servi de modèle de grande lectrice.
L’univers de ce livre, ses problématiques, me parlent intimement : la construction d’une vie autonome et utopique sur une île, un homme isolé du monde, méfiant, qui s’est construit un chez-lui furtif dans un territoire inexploré, les fonds marins, la ville engloutie... Ce qui m’a déchiré le cœur, c’est qu’aucune de ces constructions ne semblent avoir d’avenir...

LE CHAT
Un livre bien chaud et cocoon contre lequel vous aimez vous blottir lorsque tout va mal dans votre vie.

Bon, je vais tricher, car je vais choisir une saga, voire plusieurs.
Personnellement, quand ça va mal, il faut que je m’évade, loin, très loin de la réalité. Et je dois être sûre que non seulement je puisse m’identifier aux héros mais aussi que ce dernier se sortira de toutes les situations, comme les chats et leurs 9 vies...
Alors, je me plonge soit dans :
- Les Sœurs de la lune, de Yasmine Galenorn, une saga dont je connais parfaitement les défauts mais dont j’aime retrouver l’univers rassurant : les 3 sœurs, la gouvernante, la petite Gargouille...
- Queen Betsy, de MaryJanice Davidson, cette reine des vampires, qui me fait bien rire par sa désinvolture et sa superficialité.
- Les mystères d’Aurora Teagarden, de Charlaine Harris, dont je reparlerai sans doute bientôt. L’héroïne est une discrète et banale bibliothécaire qui a un hobby un peu moins banal : résoudre les crimes médiatiques, puis ceux qui pleuvent dans la petite ville de Laurencetown où elle habite. J’apprécie beaucoup ce personnage, la façon dont Charlaine Harris traite de son quotidien, les personnages secondaires qui gravitent autour d’Aurora, et ces petites surprises fantasmatiques qui jalonnent sa vie : Tiens ! Une cagnotte tombée du ciel ? Tiens ! J’hérite d’une petite maison ? Tiens ! Un écrivain est tombé amoureux de moi ?

LE POISSON ROUGE
Le livre le plus ennuyeux que vous n’ayez jamais lu, et que vous souhaiteriez oublier.

Les livres de Marguerite Duras ! On pourra tout me dire de son style, tout ça (Je les connais bien puisque j’ai étudié certains de ses livres pour l’agrégation), ça ne marche pas avec moi. Je trouve ses livres longs, lents, des thématiques qui ne me parlent pas et qui me semblent malsaines. Pouah, comme de la boue collée sur mes chaussures. Désolée, hein...

LE LAPIN – LE COCHON D’INDE
 Vous vous souvenez de Gribouille ? Mais si ! Cette petite boule de poils que vos parents vous ont offerte à vos dix ans, lorsqu’ils vous ont pensé assez mature pour vous en occuper ! Qu’il était mignon, ce Gribouille, avant de terminer dans l’aspirateur… Quel est le livre qui a bercé votre enfance et que vous lirez sans aucun doute à vos enfants ?

Alors, moi c’était cochons d’inde : Choupinette le char d’assaut, puis Noisette, la sauvageonne ! Et elles n’ont pas terminé dans l’aspirateur... non mais !
J’ai adoré un album, que des amis de mes grands-parents m’avaient offert et qui berce encore mon imaginaire : le Grand Arbre ou les histoires du Grand Arbre ou les animaux du Grand Arbre, je n’en connais même plus le titre !!! Un grand livre épais bleu marine, dont le vernis de la couverture rigide s’est plissé à force d’être ouvert. De petites histoires d’une ou deux pages, parfois avec des suites, sur les différents animaux, locataires du grand arbre : l’un d’entre eux reçoit une lettre ; un autre tombe amoureux... J’ai adooooooooré ce livre et... il a disparu. Je soupçonne ma sœur de s’en être emparé. Grrrrr.

LES INSÉPARABLES
La plus belle histoire d’amour que vous ayez lue.

J’aime les histoires d’amour, qui se cachent sous les intrigues, qui évoluent peu à peu, dans le cadre d’un univers bien construit. Pas d’univers prétexte, pas de thème prétexte, pas de personnages secondaires à peine esquissés. Je n’aime pas que l’histoire d’amour soit le seul et l’unique sujet du livre car je veux désirer, et le désir n’est pas satisfait quand on lui offre tout sur un plateau (C’est ma petite critique de certaines romances new adult que j’ai pu lire récemment...).
La plus jolie histoire d’amour que j’ai lue, c’est donc Parmi eux, de Nakajo Hisaya. Une jeune Japonaise, qui habite aux Etats-Unis, est fanatique d’un athlète de saut en hauteur Japonais. Elle va se faire passer pour un garçon et intégrer le même lycée que lui. Dans cette série de mangas, c’est l’univers de l’internat, celui des garçons, qui est mis à l’honneur, ainsi que la passion pour le sport (Dieu sait que je n’aime pas le sport, et pourtant...). On s’inquiète au moins autant des personnages secondaires que des personnages principaux.

LA FAMILLE DE SOURIS
Les souris, quand ça fait des bébés, vous en avez pour votre compte ! Toute une série de petits souriceaux identiques. Mais d’ailleurs, quelle a la série/saga qui a conquis votre cœur ad vitam aeternam ?

Harryyyyyyyyyyy !!! Pour l’univers, pour les créatures, pour les personnages... Mais aussi les Eveilleurs de Pauline Alphen. Le tome 4 m’attend sagement sur l’étagère, car je pensais que ce serait le dernier. On m’apprend que non : un tome 5 est sorti. Je me jette à corps perdu sur Amazon, la Fnac, tout ça et je m’aperçois, horreur !!!😱, qu’il est en rupture de stock !!! Pauline Alphen nous présente un monde post-apocalyptique... mais reconstruit sur le principe du Moyen Age fantaisiste. Et ça fait du bien ! Tant de livres nous proposent du chaos, du chaos, du chaos, ou une société ultra rigide et malsaine. Dans les Eveilleurs, un grand malheur a eu lieu, oui : toute une génération d’adolescents a disparu, mais les gens ont reconstruit. Bien sûr, des choses sont cachées, des secrets demeurent, mais la poésie de l’écriture et du monde inventé par Pauline Alphen rend tout cela tellement beau !!!! Je suis une fan inconditionnelle !!!!😍😍😍 

LE SERPENT
Un livre plein de sournoiseries, de faux semblants, où le dénouement vous a saisi.

... Euh... Je ne suis pas très thrillers ou livres malsains, donc... euh... Peut-être La Passerelle de Christopher Golden, lu il y a trèèèèèès longtemps : un auteur à succès a créé un univers fantastique qui se venge d’avoir été délaissé en enlevant son fils. Je me souviens avoir aimé le côté conte macabre de ce livre. Mais alors, le dénouement, le dénouement... Me souviens plus...😯

LA TARENTULE – LES INSECTES
Ben quoi ? Tout le monde n’a pas un chaton tout mignon en animal de compagnie… Quel livre vous a glacé le sang ?

Simetierre de Stephen King !!! Tout ce qu’il y a de plus morbide et de plus haletant. Une malédiction choisie qui surplombe le personnage principal. On a envie de lui dire : Non, ne prends pas cette décision ! Non, ne fais pas ça ! Et il le fait quand même, l’animal ! Et tout s’enchaîne, de pire en pire, inexorablement ! Brrrrrrr


Voilà voilà !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici vos commentaires :