lundi 7 mars 2016

Triste bilan (du mois) !

Beaucoup beaucoup de lectures ce mois-ci, du pas prévu, du prévu mais oublié, des péripéties, 
bref,
la vie, quoi !

Alors, qu'est-ce qui donc qui s'est passé ? 

D'abord, 
- on n'oublie pas le projet annuel "Collège au cinéma" pour les pioupioux, 
- on assume les projets des autres en participant à la lecture des bouquins pour le Festival du Livre de Cherbourg (De chouettes bouquins, cela dit !)
- on assume - parce que, visiblement personne ne peut le faire - ses fonctions dans les réunions diverses et variées du boulot, 
- on assume, parce qu'on a promis, d'accompagner une sortie au théâtre, 
- on assume le choix qu'on a fait de suivre weekly des petits élèves dans le besoin,
- on continue le Challenge Cold Winter (J'en suis où, déjà ?)
- on respecte le challenge "Je vide ma PAL" (Euh...)

Ensuite, 
- on assume le projet d'une deuxième vie après le travail (ma vie d'étudiante : fantasme de trentenaire !), 
- on assume le projet inhabituel mais qui exalte les pioupioux et les collègues (la rencontre d'un écrivain), 
- on assume des désirs inassouvis d'enfant (Non, je ne le dirai pas...), 

Enfin, 
on découvre qu'on a une période de gagne exceptionnelle : 
- c'est qui qui a gagné un bouquin (Joyland de Stephen King) ? (- Gratis ! puisqu'on vous le dit ! - Ah bon ? Pour moi ? Z'êtes sûrs ? Chouette ! Chouette !)
- c'est qui qui a gagné le gros lot d'un jeu (même que ça n'a pas la console pour aller avec et que ça avait joué pour les places de ciné ? Je crache pas dessus non plus mais, c'est très drôle, faut l'avouer !) ?
- c'est qui qui a fait une rencontre exceptionnelle, que même le commun des mortels peut pas imaginer et qui se l'a joué à la cool, genre je gère et que même ça me défrise pas ?

Bref...

J'ai lu, oui. Mais pas trop ce qui était prévu...

(Pour le boulot, pour moi, par gloutonnerie, curiosité, presse...), j'ai englouti :
- la plupart d'une série de contes obtenus dans un célèbre resto
- Des gens très bien, d'Alexandre Jardin
- Le pays des contes, de Chris Colfer 
(Mais pourquoi je l'avais laissé moisir sur ma table de chevet ? Où avais-je la tête ?)
- Demain, les rêves, de Thierry Cazals 
(Parler de la crise dans des nuances de sombre et offrir une porte de sortie : la voie des espoirs...)
- Les Derniers Géants, de François Place 
(Un héritage de Jules Verne, de Jonathan Swift et de tant d'autres écrivains que je n'ai pas encore reconnus... De l'encyclopédie, de l'exploration, de la poésie et beaucoup d'humanité : à dévorer !)
- La Traversée, de  Jean-Christophe Tixier 
(Récit engagé, qui cherche à nous faire sentir ce que peut vivre un migrant sur les eaux tumultueuses qui le mèneront au pays de ses rêves, un récit construit de manière classique, relativement statique - ce qui en perdra sans doute certains)
- Les Saisons de Rosemarie, de Dominique Richard
(Théâtre pour petits et grands,  qui met en scène une fillette en train de grandir,  beaucoup de poésie, favorisée par l'imagination et la dyslexie (?)
J'ai entamé (à différents degrés d'entame, ça va de soi, ou peut-être pas...) :
- La première leçon du sorcier de Terry Goodkind,
- Laissez-nous faire, on a déjà commencé
- La Révolte des Coloriés
- Le Grand Théâtre du Corps humain, de Maris Wicks
- L'Assassin qui voulait s'acheter une place au Paradis, de Johan Johansson 

J'ai avidement écouté :
- les lettres du jeune Marcel Proust
- le Cercle des Amateurs d'épluchures de patate, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
(roman épistolaire, personnages authentiques, aux histoires touchantes, de nombreux rebondissements liés aux différents points de vue,  la  découverte étonnante d'une île exotique, Guernesey, de son occupation par les Nazis, et de sa vie depuis, l'immersion dans la vie et dans la tête d'une écrivain, plusieurs histoires d'amour... : A ECOUTER DANS LES MOMENTS DE DEPRIME POUR EN RECHAPPER ET DANS LES MOMENTS DE JOIE POUR Y DEMEURER ! )

J'ai démarré sur les chapeaux de roues de ma petite Corsa :
- Le Roman des Jardin

Mon coeur se met à palpiter rien qu'en faisant ce bilan, ou bien c'est le café...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici vos commentaires :